Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - Gedeon

Pages: [1] 2 3 ... 8
1
10 décembre 1989 Premier vol du “Da Vinci 3”, hélicoptère à puissance musculaire (California Polytechnic University).

La video :
Bonne journée,
A+ GD

2
Le 7 décembre 1936 Disparition de Jean Mermoz, à bord de l'hydravion La croix du sud, dans l'Atlantique sud.

Le 7 décembre 1941 Les japonais attaquent Pearl Harbor.

Le 7 décembre 1944 La convention de Chigago créait l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (O.A.C.I.). Cette agence spécialisée de l'O.N.U. regroupe 184 Etats et a son siège à Montréal.
ce qui permet au réseau mondial de transport aérien d’exploiter plus de 100 000 vols par jour, en toute sécurité et avec efficacité dans toutes les régions du monde.

Tout savoir sur O.A.C.I  : https://www.icao.int/about-icao/Pages/FR/default_FR.aspx

Bonne journée,
A+ GD

3
Ça c'est passé un....... / Çà c'est passé un 6 Décembre 1959
« le: 06 décembre 2018, 09:56 »

l' article ci dessous est une traduction automatique.

le 6 décembre 1959, le record de l’altitude de montée du pilote de la F4 de la Marine est établi.


Le 6 décembre 1959, le commandant de la marine des États-Unis, Lawrence E. Flint, a établi un nouveau record du monde en gravissant son prototype de YF4H-1 Phantom II à une altitude de 98 561 pieds ou 30 041 mètres.

L'ancien record d'altitude pour les avions à turboréacteurs était détenu par l'Union soviétique (URSS) lorsqu'en juillet 1959, le major VS Ilyushin, pilotant un Tupolev Tu-431, atteignit une altitude de 28 852 mètres.

Projet Top Flight

Pour démontrer la puissance et la polyvalence de son nouvel avion de chasse, la US Navy a entrepris une série de vols records. Le programme s'appelait Project Top Flight.

Le commandant Lawrence E. Flint, US, a accéléré son aéronef à une vitesse de Mach 2,5 (1 650 mi / h; 2 660 km / h) à 14 000 m (47 000 pi) et a grimpé à 27 430 m (90 000 pi) à un angle de 45 °. Il a ensuite arrêté les moteurs et a glissé jusqu'à l'altitude maximale. Alors que l'avion avait franchi 21 300 m (70 000 ft), Flint a remis les moteurs en marche et a repris son vol normal .

Le commandant Flint avait 39 ans lorsqu'il a effectué son vol record en partance d'Edwards AFB, en Californie. Il a ensuite reçu la Croix du service distingué dans l’Aviation pour sa participation à ce succès.

Bonne journée,
A+ GD

4
Ça c'est passé un....... / Çà c'est passé un 5 Décembre 1912
« le: 05 décembre 2018, 12:21 »
Le 5 décembre 1912: La coupe Schneider

Jacques Schneider, mais qui c'est celui là ! il à une drôle de .... :)

Jacques Schneider est un industriel français, de la famille Schneider, lui-même pilote d'avion et aérostier. Il a longtemps détenu le record d'altitude en ballon : 10 081 m. Interdit de vol à la suite d'un grave accident, il commença dès lors à soutenir financièrement de nombreuses compétitions.

un aérostier c'est quoi ? c'est un pilote d'aérostat et un aérostat c'est aéronef qui se maintient en altitude grâce à de l'air chaud. (dirigeable).

Impressionné par les performances des hydravions lors d'un meeting à Monaco en 1912, il estima à tort que l'hydraviation était l'avenir de l'aviation commerciale.

Hydraviation : Branche de l'aviation qui concerne les hydravions.

Le 5 décembre 1912 à l'Aéro-Club de France, il dépose les statuts d'une compétition annuelle d'hydravion, la Coupe d'Aviation Maritime Jacques Schneider, de 150 milles nautiques (277 km). Le prix pour le gagnant est de 25 000 francs-or (£ 1 000). Le pays qui gagnera trois éditions consécutives remportera définitivement la Coupe. Chaque édition a lieu sur le territoire du pays ayant remporté l'édition précédente.

Au début les règlements sont assez surprenants et mettent l'accent sur les qualités de flottabilité : il faut faire un « 8 » entre deux bouées ou rester stoppé dans l'eau pendant 10 minutes. S'ajoutent également des épreuves d'étanchéité ou d'amerrissage par gros temps.
Ce n'est qu'au fil des ans que cet événement va croître en notoriété et devenir une célèbre compétition de vitesse. Le circuit est triangulaire et fait 280 puis 350 km de long. Certaines éditions ont attiré plus de 200 000 spectateurs. Lors de la dernière édition de 1931, c'est devant 500 000 spectateurs que le Supermarine S.6B bat à trois reprises le record du monde de vitesse (610 puis 656 km/h).

En 1928, le règlement change, et l'on décide que la course n'ait lieu que tous les deux ans. Ce délai supplémentaire doit permettre aux pays en compétition et à leurs constructeurs nationaux de mettre au point et de tester un nouvel avion avant chaque édition.

Hélas, lors de la dernière édition en 1931, ni la France ni l'Italie n'ont eu le temps de terminer la mise au point de l'appareil censé porter leurs couleurs. Les États-Unis s'étant retiré avec la crise de 1929, le Royaume-Uni est seul à concourir. Il remporte alors la Coupe.

Nul doute que la coupe a activement contribué aux progrès de l'aviation. Outre le développement des moteurs en V, elle imposera définitivement la formule du monoplan à aile basse pour les appareils rapides. Sans compter que l’expérience acquise par Reginald Mitchell et Henry Royce dans leur quête pour la Coupe Schneider leur aura été profitable pour la création d’un appareil qui fera parler de lui plus tard : le Supermarine Spitfire. De même chez Macchi qui produira les chasseurs italiens de la Seconde Guerre mondiale.

Une tentative insolite dans le cadre de la coupe Schneider fut celle de l'ingénieur Pegna, travaillant pour la firme aéronautique Piaggio, reconvertie après guerre dans la fabrication du célèbre scooter Vespa : Il s'agit d'un hydravion sans flotteurs (les flotteurs engendraient une forte traînée) le Piaggio Pegna PC7. Il était équipé de patins porteurs ou hydrofoils et d'une hélice marine accouplée à l'arrière du moteur par un embrayage, tandis qu'un autre embrayage monté à l'avant permettait de mettre en marche l'hélice aérienne, une fois l'appareil en position cabrée, hydroplanant sur ses foils. Malgré des potentialités prometteuses, l'appareil ne dépassa pas la phase des essais d'hydroplanage, faute de mise au point. Il s'agissait plus d'une tentative de contournement du règlement que d'une vraie voie d'avenir, toutefois, cinquante ans plus tard, un modéliste parvint à en faire voler une réplique au 1/6 prouvant ainsi la validité du concept. Cette tentative illustre assez bien le laboratoire d'idées que fut la Coupe Schneider dans une phase cruciale du développement de l'aviation.

Le complément avec des photos : https://fr.wikipedia.org/wiki/Coupe_Schneider

Bonne journée,
A+ GD





5
Le bar / Re : Pour les fans, je sais qu'il y en a !
« le: 03 décembre 2018, 14:55 »
Whouaaaaaaaaaa.
Impressionnant les flammes qui sortent des pots.
Quel jolie avion quand même !
Merci pour cette vidéo.
A+ GD

6

Le 03 décembre 1931 : La première combinaison de chasseurs et bombardier, l'appareil soviétique Zveno-1 Parasite,  effectue son premier vol.
Il s'agit de la combinaison d'un bombardier lourd TB1 et de deux chasseurs I4 attachés aux ailes.
Cela permettait d'accroître l'autonomie des chasseurs en les emmenant plus près du combat avant de les mettre en oeuvre.

Ici les informations sur le Zveno-1 : http://aerostories.free.fr/appareils/compopara/page7.html


Le 3 décembre 1986: Premier tour du monde de Concorde en 18 jours (31 H et 51 mn de vol dont 17 H et 58 mn en supersonique) : 94 passagers partis de Roissy, ont survolé New-York, Auckland, Honolulu, Papeete, Jakarta, Bangkok, Colombo, Bahreïn avant de se poser à Roissy.

Bonne journée,
A+ GD

7
Le bar / Re : rencontre
« le: 03 décembre 2018, 14:22 »
Ok pour moi.

Pour information , je réside en Mayenne du coté de Laval.

1) Pour essayer de faire déplacer trop de gens essayons de voir si plusieurs personnes habitent dans une même région.(cela détermine un endroit)

2) a faire au beau jours si possible.

3) Quel jour ou week-end de préférence un samedi soir ou dimanche.

4)......

A+ GD







 

8

- Le 23 Novembre 2018 Avions de transport - ravitailleurs, Royal Air, Royal Air Force
Aérolargage record pour un A400M Atlas britannique

les A400-M « Atlas » britanniques ont réalisé un test inédit d’aérolargage de fret en début de semaine. 23 tonnes de cargo parachutées ! Un record pour la RAF
Ces largages ont été réalisés dans le cadre d’essais supervisés par le Département soutien et équipement du ministère de la Défense (Defence Equipment and Support DE&S), la Royal Air Force RAF, le Centre de guerre aérienne et l’Unité interarmées de test et d’évaluation du ravitaillement en vol (Joint Air Delivery Test and Evaluation Unit and Air Warfare Centre), QinetiQ et Airbus.

James Dowson, chef de l’équipe de livraison de l’Atlas A400M de DE&S, le confirme : « Ces essais réussis constituent une démonstration impressionnante de la capacité de l’A400M à livrer le fret essentiel là où il est nécessaire. » L’A400M a pu ainsi larguer presque le double du poids maximal d’un C-130J Hercules (environ 15 tonnes).

NB : l’A400M est actuellement en service dans les 24e et 70e escadrons de la RAF, basés à Brize Norton.
(RM et NGV)

- Le 23 Novembre 1952 : un P4Y-2S de la flottille VP-28 de l'U.S. Navy est attaquée, sans dommage, par un MiG-15 au large de Shanghai, en Chine.
+ d'info sur le P4Y-S2 : http://avions-de-la-guerre-d-algerie.over-blog.com/article-le-consolidated-pb4y-2s-privateer-80611463.html

Bonne journée,
A+ GD

9
Le 22 Novembre 1935 : Le capitaine Edwin C. Musick, un commandant de bord de la compagnie Pan American World Airways, effectue la première liaison postale transpacifique à bord d'un hydravion Martin M130, couvrant le parcours San Franscisco Manille en 59 h 48 mn.

Le Martin M-130 caractéristiques :

Rôle:   Flying Boat (transport de passager)
Constructeur: États-Unis Glenn L. Martin Company
Équipage:   6-9
Client principal:   Pan American Airways
Production:3
Dimensions:
Longueur   27,7 m
Envergure   39,7 m
Hauteur   7,5 m
Masse et capacité d'emport
Max. au décollage   23,701 t
Motorisation:
Moteurs   4 moteurs en étoile Pratt & Whitney R-1830-S2A5G Twin Wasp
Puissance unitaire   708 kW
(830 ch)
Performances:
Vitesse de croisière maximale   209 km/h
Vitesse maximale   290 km/h
Altitude de croisière   3 048 m



Le 22 novembre 1977 Concorde atterrit à New-York.
Après de nombreuses péripéties judiciaires concernant la pollution sonore, les compagnies Air France et British Airways ont gain de cause et sont autorisées à effectuer des vols réguliers en Concorde au départ de l'aéroport de John F. Kennedy à New York.

Bonne journée,
A+ GD

10
Le 21 novembre 1783 : François Pilâtre de Rozier accompagné du marquis d'Arlandes effectue le premier voyage aérien en ballon libre. Moins de deux mois plus tard, un ballon rempli d'hydrogène put tenir l'air pendant deux heures.



Le 21 novembre 1916 Le prototype du biplan Breguet 14 commence ses essais en vol. Entre autres innovations, il comporte des volets de courbure automatiques.

Le 21 novembre 1929 Costes et Bellonte terminent un raid Paris-Tsitsihar-Hanoï-Paris à bord de leur Breguet «point d'interrogation». Ce raid, débuté le 27 septembre, comporte un vol sans escale de 7 905 km correspondant à un record du monde. La totalité de la distance parcourue à cette occasion est de 24 275 km.

L'avion est exposé au musée de l'air du Bourget.


Bonne journée,
A+ GD

11
Vos découvertes sur le web / Il y a 100 ans l'aéropostale
« le: 20 novembre 2018, 11:00 »
Super reportage réaliser par ARTE.
Belles images .
On imagine bien cette époque.

https://www.arte.tv/sites/aeropostale/?xtor=SEC-350-GOO-[Adgroup]-S-[avions]&xts=581275&gclid=EAIaIQobChMIx8DM7tbi3gIVOCjTCh28qQCEEAMYASAAEgIdfPD_BwE

12
Le 20 Novembre 1953
Livre AVIATEURS EN INDOCHINE - DIÊN BIÊN PHU - NOVEMBRE 1952 - JUIN 1954

Au-dessus de la vallée de Diên Biên Phu, le 20 novembre 1953, à 10 h 30. Une armada de Dakota largue les parachutistes du Bataillon Bigeard. Le spectacle est grandiose. Baptisée "Castor", la plus grande opération aéroportée de toute la guerre d'Indochine n'aurait pas été déclenchée si, ce jour-là, la météo n'avait pas été favorable... La décision d'installer une base aéro-terrestre en pleine brousse, à 300 kilomètres d'Hanoi dans une région contrôlée par le viêt-minh, incombe au général Navarre, Commandant le Corps Expéditionnaire Français en Extrême-Orient. Le 1er janvier 1954, alors que ses services de renseignements l'alertent sur les moyens considérables que l'ennemi achemine depuis la Chine, il prédit: Diên Biên Phu sera avant tout une bataille d'aviation. Du 20 novembre 1953 au 7 mai 1954, les Aviateurs allaient devoir pousser progressivement leur action au-delà des limites de la résistance humaine. Sans les équipages de l'Armée de l'Air, de l'Aéronavale, de l'Aviation Légère d'Observation d'Artillerie, des Compagnies Aériennes civiles réquisitionnées mais aussi de pilotes Américains héritiers des Tigres Volants, le camp retranché - n'aurait jamais vu le jour et la garnison n'aurait pu survivre et combattre. Outre les conditions météorologiques le plus souvent médiocres, les équipages ont dû affronter une DCA ennemie agressive et meurtrière, comparable à la Flak allemande au-dessus de la Ruhr durant la Seconde Guerre mondiale. La piste, neutralisée dès les premiers jours de l'attaque par l'artillerie viêt-minh, obligea les Dakota et les Flying Boxcar à faire du ravitaillement d'assaut dans des conditions plus difficiles qu'à Stalingrad, tandis que les chasseurs et les bombardiers piquaient sur les nombreux canons et mitrailleuses. Plusieurs années de recherches ont été nécessaires à l'auteur pour recueillir les témoignages et consulter de nombreuses archives souvent inédites, militaires et civiles, officielles et privées, françaises et étrangères, lui permettant ainsi de relater dans le détail le rôle joué par les Aviateurs du 30 novembre 1952, jour où le poste a été enlevé une première fois par le viêt-minh, à la récupération des blessés et des évadés après les combats, en mai et juin 1954. Cinquante ans après, Aviateurs en Indochine constitue le premier livre qui traite, dans son ensemble, de l'action de l'aviation durant La Bataille de Diên Biên Phu, qui, en fait, fut La Bataille de la guerre d'Indochine.



Le 20 novembre 1998 :
Lancement du premier élément de la Station Spatiale Internationale.
Le premier module de l'ISS, nommé Zarya, a été lancé avec succès par un lanceur russe Proton depuis le Cosmodrome de Baikonour au Kazakhstan.

Bonne Journée,
A+ GD

13
Allez les verts verres :)

14
le 19 novembre 1960 : le prototype n°07 devenu Étendard IV P effectue son premier vol


ETENDARD IV M ET P
En 1955, le Service technique de l’aéronautique demande à Dassault d’étudier l’embarquement du Mystère XXIV (Étendard IV), proposé à l’armée de l’Air, pour en faire un « appareil embarqué d’assaut et de chasse à basse altitude ». Le prototype Étendard IV M embarqué est un appareil d’attaque et de chasse à basse et moyenne altitudes, utilisable à partir de porte-avions de la classe Clemenceau, équipé du réacteur Snecma Atar 8 de 4 400 kg de poussée.

Le premier Étendard IV M vole le 21 mai 1958, à Melun-Villaroche, aux mains de Jean-Marie Saget. Cinq avions de présérie sont réalisés. Les performances et capacité d’emport de charges extérieures font de l’Étendard IV M un excellent avion d’assaut, utilisable en mission secondaire à l’interception et au combat aérien, caractéristiques imposées par la Marine nationale. Celle-ci passe commande de 90 appareils dont 30 en version reconnaissance photographique, Étendard IV P.


Commandé en septembre 1959, le prototype n°07 devenu Étendard IV P effectue son premier vol le 19 novembre 1960. Cette version emporte cinq caméras OMERA dans le nez du fuselage tandis que la soute ventrale peut également être équipée de caméras de grande focale à la place des canons. Elle possède une perche de ravitaillement en vol non rétractable.

Entre le 9 décembre 1961 et le 26 mai 1965, l’Aéronautique navale reçoit 69 Étendard IV M et 21 Étendard IV P. Pour la première fois de son histoire, elle accède aux vitesses transsoniques. Les Étendard IV M restent en service actif dans la Marine nationale jusqu’en juillet 1991, au sein de l’Ecole de chasse embarquée, l’escadrille 59 S d’Hyères qu’ils avaient intégrée en octobre 1965. Ils ont effectué en tout 180 000 heures de vol et 25 300 appontages. Les Étendard IV P restent en service actif dans la Marine nationale jusqu’au 27 juillet 2000. Ils ont effectué plus de 200 000 heures de vol.

Etendard IVP : Caractéristiques principales

Constructeur   
Dassault
Mission   
reconnaissance photographique
Envergure   
9.60 m
Longueur   
14.50 m
Hauteur   
3.85 m
Poids max   
10 800 kg
Moteur   
1 réacteur SNECMA Atar 8
Vitesse max
Mach 1.3
Plafond   
35000 pieds
Distance franchissable   
750 nautiques
Autonomie   
1h45 ou 2h15 avec réservoir supplémentaire
Armement   
Roquettes de 100 mm et 68 mm. Cartouches éclairantes.


Bonne journée,
A+ GD

15
Belle photo.
Merci Cro.

Pages: [1] 2 3 ... 8