Auteur Sujet: Raid IPHIS sur VATSIM  (Lu 1095 fois)

cro

  • Administrator
  • .
  • Messages: 403
    • Voir le profil
Raid IPHIS sur VATSIM
« le: 04 septembre 2018, 10:36 »
Voici le raid que je compte suivre, en mon nom propre, ou en tant que VA si 1 ou plusieurs d'entre vous compte le faire. Evidemment les vols se font de conserve, et sur le réseau vatsim.

topic sur VATFRANCE

Pour ceux qui ne veulent ou peuvent pas aller sur VATFRANCE, voici la copie du post fait par Eric Lavorel(#1342825)

Comme promis, voici le détail de ce nouveau raid :

Tout d’abord, pourquoi IPHIS ? Parce que c’est le nom d’une mission océanographique, à laquelle j'ai eu le privilège de participer au printemps 1997 à bord du navire « Marion Dufresne » en tant que lieutenant chargé de la navigation. Et c’est justement le trajet de cette expédition maritime (probablement le plus beau voyage de toute ma carrière !) qui a inspiré celui du présent raid.

Bon, tout ça, c’est bien joli, nostalgie, nostalgie, mais ça ne suffit pas à faire un raid susceptible de séduire les pilotes qui voyagent ensemble depuis un an et demi, toujours plus exigeants, voire d'en attirer d’autres ! D’où l’idée de profiter de l’expérience acquise au cours des 2 raids précédents à travers les visions de 3 personnes (Henry Bricage, Robert Sebban (de CyberAvia) et moi), ayant participé aux raids mais avec des contraintes et des simulateurs différents. Le fil rouge a été de construire un trajet compatible avec les simulateurs les plus utilisés par les pilotes de VAT France (FSX, P3D et XP11) et qui utilise au mieux les scènes de qualité, type ORBX. Il fallait également respecter la contrainte essentielle des pilotes de CyberAvia, présents en nombre depuis le départ de Clermont-Ferrand en janvier de l’année dernière, à savoir : un vol de 200 NM maximum, renouvelable après une escale. Comme si ça ne suffisait pas, il a fallu composer avec la disponibilité des terrains, variable selon les simulateurs ! Voilà pour la genèse.

Passons à présent au trajet lui-même ! (Ah ben, il était temps !!!  :lol:  :lol:  :lol: )

Le raid part de Christchurch en Nouvelle-Zélande (NZCH) pour se terminer à Hang Nadim (WIDD), un aéroport indonésien situé en face de Singapour, mais sur l’autre rive du détroit. Il s’agit avant tout d’un raid touristique qui traversera la Nouvelle-Zélande, fera le tour d’un grand quart Sud-Est de l’Australie pour visiter la Tasmanie, Ayers Rock et la Grande Barrière de Corail. Nous passerons ensuite en Papouasie-Nouvelle Guinée, les îles de l’Est de l’archipel indonésien puis les Philippines. Après quoi, nous redescendrons à travers Bornéo, puis Sumatra où nous atteindrons notre destination finale. Pourquoi pas Singapour tant qu’on y est ? C’est simplement pour éviter un aéroport traditionnellement chargé en trafic IFR et rester à l’écart des circuits d’approche.
Nous avons prévu 51 étapes pour un trajet total d’un peu moins de 14 000 NM. En cela, nous suivons la tendance des deux raids précédents qui sont passés, de mémoire, de 26 à 37 étapes, soit +11. Ici, nous sommes à +14 par rapport au dernier. ;-)

Le départ de NZCH est prévu le jeudi 4 octobre (nous restons sur un vol hebdomadaire le jeudi soir à partir de 20h30 locales). Première pause le jeudi 13 décembre, à Hobart (YMHB) en Tasmanie (après le vol !). Reprise le jeudi 10 janvier 2019 jusqu’au jeudi 23 mai à Moses Kilangin (Timika -WABP), en Timor Oriental. (Fin de la première partie). Après les vacances d’été, reprise le jeudi 3 octobre jusqu’au jeudi 12 décembre à Laoag (RPLI), dans le Nord des Philippines. Puis reprise le jeudi 9 janvier 2020 pour terminer à Hang Nadim (WIDD) le jeudi 5 mars. Ce calendrier a été choisi notamment en fonction des conditions météo attendues aux périodes indiquées pour profiter, autant que faire se peut, des meilleures conditions possibles.

Pour tenir compte, en premier lieu, des contraintes CyberAvia, mais aussi avec l’idée de faire des suggestions aux pilotes, nous avons prévu des aéroports dits « intermédiaires », qui peuvent servir d’escale ou simplement de détour intéressant. Tout cela, ainsi que les remarques éventuelles concernant l'étape, sera rappelé aux pilotes au fur et à mesure de l’avancement du raid. Ils pourront ainsi choisir plus facilement leur trajet, qui reste totalement libre, bien entendu. Contrairement aux précédents, on ne demandera pas de compte-rendu d'étape sur ce raid, chacun se débrouille avec sa VA (pour ceux que ça concerne) pour enregistrer ses vols si besoin.

On garde, bien sûr, le principe "open bar" : chacun est libre de participer ou non à telle ou telle étape, selon ses disponibilités ou ses envies, le but premier étant de passer un bon moment ensemble tout en allant voler dans des coins où on n'a pas trop l'habitude d'aller !!

Points particuliers :
- Le passage entre la Nouvelle-Zélande et l’Australie se compose de trois longues traversées océaniques (452NM, 484NM et 319 NM, dans l'ordre). En accord avec les pilotes CyberAvia (toujours le problème de boîte noire !), plutôt que de multiplier les plateformes artificielles et de passer des heures et des heures au-dessus de la grande bleue, nous prévoyons de laisser provisoirement les « tagazous » dans le hangar virtuel et les remplacer sur ces 3 étapes par des avions nettement plus rapides et endurants, type Dash8, par exemple, ou autre, au choix de chacun. Après, ceux qui veulent garder leur tagazou, pas de souci, hein, chacun fait comme il veut !! Bon courage !! Attention quand même : la piste de YLHI (Lord Howe Island - 2ème étape de mer) ne fait que 2900 ft, soit environ 880m !!
On pourra, éventuellement, faire pareil pour une étape de mer en Indonésie (étape n°33 : 336 NM).
- Tout au long du trajet, certains aéroports ont été créés pour FSX/P3D, aux bons soins de Robert et d’Henry qui ont eu l’air tout contents de faire ça. (Encore merci à eux  :D  :D !!). On donnera, bien sûr, en temps utile, les liens pour télécharger les scènes.
- Il existe parfois des différences de codes d’aéroport entre XP et FSX/P3D. Elles seront, bien entendu, précisées le moment venu. Par principe, c’est le code ICAO de la vraie vie qui sera utilisé en premier lieu. Il existe toutefois un cas où nous avons décidé de différencier l’aéroport selon les simulateurs : c’est l’aéroport de destination de l’étape 30, où les FSX/P3D atterrirons à AYTB tandis que les X-Plane feront 42 NM de plus pour se poser à WAJO. En fait, AYTB existe pour FSX/P3D mais pas pour X-Plane et réciproquement pour WAJO. Vu le peu de distance qui les sépare, nous avons préféré faire ce choix.

Voici le trajet tracé dans SkyVector pour situer les idées. Le détail des étapes est sur un tableau EXCEL que je mettrai sur le TeamSpeak IPHIS pour qu'il reste consultable à tout moment (et je n'ai pas oublié notre ami Bruno, toujours privé de TS et à qui j'ai envoyé le fichier par mail !). De toute manière, ça sera indiqué semaine par semaine, comme on a fait pour les raids précédents. Pas besoin d'apprendre tout par coeur !!!





cro

  • Administrator
  • .
  • Messages: 403
    • Voir le profil
Re : Raid IPHIS sur VATSIM
« Réponse #1 le: 30 septembre 2018, 14:59 »
Je relance ce topic, départ jeudi 04, sur le réseau vatsim, périple que je ferais à titre personnel, si je suis le seul, de FFS2 à le faire.
Y a t'il des fanas, ou des fous pour me suivre ????

androl2015

  • Membre
  • .
  • Messages: 50
    • Voir le profil
Re : Raid IPHIS sur VATSIM
« Réponse #2 le: 30 septembre 2018, 20:49 »
comme souvent mieux vaut répondre,  que de ne pas répondre.

moi : non

c'est fait

bons vols ;)
Avatar : Jean-Baptiste Monge / w10 / i7 8700K / 3.6 GHz / RAM 32 Go / SSD 1T / HD 1T externe / GTX 1080ti / 3 écrans 17"-24 "et 34 " en 21/9 / 2 Ipad /joystick X 52 -Switch Panel- Multi Panel - Radio Panel et FIP Saitek /EFIS et MCP Goflight / X-Plane 11.25