Auteur Sujet: Çà c'est passé un 4 Janvier 1944, 2018  (Lu 47 fois)

Gedeon

  • Moderator
  • .
  • Messages: 132
    • Voir le profil
Çà c'est passé un 4 Janvier 1944, 2018
« le: 04 janvier 2019, 14:17 »
4 janvier 1944 : début de l’opération « Carpetbagger »

En Europe, l’opération « Carpetbagger » qui mobilise des appareils de la RAF et de l’USAAF est validée et mise en oeuvre à compter du 4 janvier 1944. Le but est d’assurer et de réussir de missions spéciales, destinées à approvisionner en armes et munitions les groupes de résistance en territoire occupé, de parachuter des agents appartenant à différents services spéciaux ou unités de commandos d’action (BCRA, Jedburghs, OSS,Proust, SOE, Sussex) mais aussi de rapatrier en Grande-Bretagne des personnalités de la Résistance recherchées.
Les avions volent de nuit, à basse altitude, pour éviter tout contact avec l’ennemi. Ainsi l’altitude de croisière ne dépasse jamais les 7 000 pieds (environ 2 000 mètres).
Le vol à basse altitude rend la détection radar beaucoup plus aléatoire. Les réflexions des ondes sonores sur les obstacles au sol distordent le bruit des moteurs d’un avion à basse altitude. Dès lors, les dispositifs de détection radar et phonique ainsi disposent de peu de temps pour donner l’alerte et donner le temps aux opérateurs de localiser l’avion.
Tout contact avec l’aviation ennemie est évité pour ne pas mettre en danger la mission. Les installations de lutte anti-aérienne et de surveillance sont contournées pour ne pas indiquer la présence ou la destination d’un appareil accomplissant une mission « Carpetbagger »
Les opérations menées depuis l’Angleterre, privilégient d’abord les parachutages destinés aux groupes de résistance en France, en Belgique et en Hollande. Les premières sorties de l’USAAF sont destinées à appuyer les patriotes installés dans le nord de la France.



Le 4 Janvier 2018
Insolite : les deux pilotes se disputent en plein vol... et quittent le cockpit de l'avion !
Ce jeudi 4 janvier, la compagnie indienne Jet Airways a annoncé avoir suspendu deux pilotes... soupçonnés d'avoir quitté le cockpit après une violente dispute lors d'un vol reliant Londres à Bombay le jour de l'An.

"Y a-t-il un pilote dans l'avion ?" Cette phrase culte, tirée du film éponyme, aurait pu être prononcée lors d'un vol reliant Londres à Bombay le lundi 1er janvier. Ce jeudi 4 janvier, la compagnie indienne Jet Airways a en effet annoncé que deux de ses pilotes, qui étaient aux commandes du Boeing 777 qui transportait 324 passagers ce jour-là, étaient suspendus de leurs fonctions. La raison ? Ils auraient abandonné le cockpit de l'appareil pendant quelques instants après une violente dispute.

D'après plusieurs témoignages, l'un des deux pilotes aurait giflé sa collègue, qui serait sortie en larmes du cockpit. Selon le Times of India, le pilote violent aurait également quitté son siège, laissant l'appareil sans pilote. Le reste de l'équipage semble avoir ensuite persuadé les deux protagonistes de regagner leur poste. L'avion a atterri "sans encombres" à l'heure prévue, indique le communiqué de la compagnie.

Jet Airways a toutefois décidé d'ouvrir une enquête interne. "La compagnie a signalé l'incident à la Direction générale de l'aviation civile et les membres d'équipage concernés ont été sortis des tableaux de service le temps de l'enquête", précise le communiqué de l'entreprise. On imagine aisément la belle frayeur des passagers ! :o

Bonne journée,
A+ GD




Skywatcher

  • Administrator
  • .
  • Messages: 305
    • Voir le profil
Re : Çà c'est passé un 4 Janvier 1944, 2018
« Réponse #1 le: 04 janvier 2019, 15:51 »

Le 4 Janvier 2018
Insolite : les deux pilotes se disputent en plein vol... et quittent le cockpit de l'avion !
Ce jeudi 4 janvier, la compagnie indienne Jet Airways a annoncé avoir suspendu deux pilotes... soupçonnés d'avoir quitté le cockpit après une violente dispute lors d'un vol reliant Londres à Bombay le jour de l'An.

"Y a-t-il un pilote dans l'avion ?" Cette phrase culte, tirée du film éponyme, aurait pu être prononcée lors d'un vol reliant Londres à Bombay le lundi 1er janvier. Ce jeudi 4 janvier, la compagnie indienne Jet Airways a en effet annoncé que deux de ses pilotes, qui étaient aux commandes du Boeing 777 qui transportait 324 passagers ce jour-là, étaient suspendus de leurs fonctions. La raison ? Ils auraient abandonné le cockpit de l'appareil pendant quelques instants après une violente dispute.

D'après plusieurs témoignages, l'un des deux pilotes aurait giflé sa collègue, qui serait sortie en larmes du cockpit. Selon le Times of India, le pilote violent aurait également quitté son siège, laissant l'appareil sans pilote. Le reste de l'équipage semble avoir ensuite persuadé les deux protagonistes de regagner leur poste. L'avion a atterri "sans encombres" à l'heure prévue, indique le communiqué de la compagnie.

Jet Airways a toutefois décidé d'ouvrir une enquête interne. "La compagnie a signalé l'incident à la Direction générale de l'aviation civile et les membres d'équipage concernés ont été sortis des tableaux de service le temps de l'enquête", précise le communiqué de l'entreprise. On imagine aisément la belle frayeur des passagers ! :o

Bonne journée,
A+ GD





Pour le coups j'aurai bien pris la place du pilote LOL
« Modifié: 04 janvier 2019, 16:15 par Skywatcher »